Panier  

Aucun produit

Frais de port : 0,00 €
dont TVA : 0,00 €
Total panier : 0,00 €

Frais de port gratuit dès 65 € en France Métropolitaine

Panier

Notre boutique

Labelshops

Informations sur le miel

Vous voilà sur le site Abeillestore.com avec l'intention de commander quelques bocaux de miels car vous avez toujours appréciez son goût et son onctuosité. Mais connaissez-vous tous les détails de ce produit au vertus millénaires et reconnues ?

Caractéristiques

Le miel est la denrée produite par les abeilles mellifiques à partir du nectar des fleurs ou des secrétions issues des parties vivantes de plantes ou se trouvant sur elles (miellat), qu'elles butinent, transforment, combinent avec des matières spécifiques propres, emmagasinent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche.
Il est difficile d'évaluer la production annuelle d'une abeille, mais on estime qu'une ruche produit 20 à 30 kg de miel par an pour une population moyenne de 30 000 abeilles.
Le miel est un produit entièrement naturel qui se suffit à lui-même et ne contient aucun additif ni conservateur.
Le miel est récolté liquide et se solidifie naturellement avec le temps et selon la température du lieu de conservation.
Des marbrures blanches peuvent apparaître lors de la solidification. Elles sont le résultat des petites bulles d'air emprisonnées et n'altèrent en aucun cas la qualité du miel.

Diététique

Produit 100% naturel, d'origine essentiellement végétale, le miel est tout d'abord un véritable concentré d'énergie. Il contient 75 à 80% de sucres, pour la plupart des sucres simples rapidement assimilés par l'organisme, 14 à 20 % d'eau et 1 à 5 % de protides, sels minéraux, pollens, enzymes facilitant la digestion des sucres. Ces propriétés en font la source d'énergie par excellence, tout en étant moins calorique que le sucre (307 Kcal pour 100 g contre 400). Il possède pourtant un pouvoir sucrant deux fois plus élevé.
De plus, le miel se digère bien, beaucoup mieux que le sucre. Pauvre en saccharose, son assimilation ne produit aucune toxine, dans l'organisme.
Le miel est une source de longévité, il active la cicatrisation des brûlures et des blessures en application externe, et atténue les irritations de la gorge.
Des substances antibiotiques produites par l'abeille lui confèrent des propriétés anti-bactériennes.
Il est réputé pour son action anti-inflammatoire, anti-anémique, anti-toxique, antiseptique, digestive, stimulante, régénératrice, rééquilibrante, reminéralisante, anti-stress anti-vieillissement, pour ne citer qu'elles !

Choisir un miel

La texture des miels varie selon les fleurs butinées.
Plus un miel est clair, plus il est doux. Plus il est foncé, plus il a de saveur.

Les multiples saveurs du Miel :
A l'instar des grands crus de vins, il n'y a pas un miel, mais des miels et leur incroyable diversité dépend des origines florales et des terroirs de production.
Les fleurs et plantes mellifères sécrètent du nectar, les arbres du miellat, substances sucrées que viennent butiner les abeilles et qui une fois recueillies, transformées, emmagasinées et mûries dans la ruche, confèrent à chaque miel sa spécificité gustative, sa force ou sa douceur, sa couleur, sa consistance.
Ainsi, il existe autant de variétés de miels que de variétés de fleurs, de plantes et d'arbres mellifères. Les miels sont classés selon leurs origines :

  • Miel de miellat, issu des arbres ou miel de nectar, issu des fleurs.
  • Origines florales : on parle de crus monofloraux comme le miel de romarin, d'acacia, de lavande, etc… ou de crus polyfloraux, miels " toutes fleurs ", souvent classés suivant les lieux de récolte (forêt, garrigues…).
  • Origines géographiques : les miels de terroirs sont classés suivant l'origine géographique : miel des Pyrénées, miel des Cévennes…

Conservation

Le miel se conserve dans un pot en verre ou en carton paraffiné, au sec, à l'abri du froid, de la chaleur et de la lumière. Non entamé, il se garde ainsi 2 ans. Le miel est en effet concerné par une D.L.U.O ''à consommer de préférence avant le :'', dont l'inscription est obligatoire mais la durée est laissée à l'appréciation du conditionneur. Entamé il faut le consommer rapidement dans les mêmes conditions de conservation. Mis au réfrigérateur il cristallise. En cuisine ne l'ajoutez qu'en fin de cuisson pour préserver ses qualités et ses arômes

Quelques mots sur la législation

L'utilisation du mot ''miel'' sur un contenant fait obligation que son contenu soit pur et naturel. De ce fait, la législation interdit de faire état sur les pots de miels mis en vente de ce genre de qualificatifs qu'elle considère comme superflus, du fait qu'il est interdit de tenter de s'approprier à son profit personnel des qualificatifs correspondants à une généralité.

Vertus

Le miel était autrefois largement utilisé dans un cadre thérapeutique empirique dont nous conservons de nombreuses traces et documents parmi lesquels on peut signaler le papyrus d'Ebers, écrit à Thèbes en 1870 avant J.C qui mentionne un mélange de miel et de pain de Saint Jean comme médicament propre à provoquer l'urine, et Hippocrate, le père de la médecine (460.377 av. J.C) l'utilisait dans de nombreux médicaments. De très nombreux travaux (qu'il faudrait refaire aujourd'hui avec nos méthodes modernes) ont montré tout d'abord l'efficacité du miel dans le développement infantile et dans l'anémie. Ainsi le miel est couramment utilisé dans certains services hospitaliers de pédiatrie aux Etats Unis, notamment parce qu'il permet une meilleure rétention du calcium et du magnésium donc il intervient dans la croissance. Le fructose en particulier est absorbé plus rapidement que le lactose et n'a pas comme le maltose, l'inconvénient de déclencher parfois une fermentation butyrique. De plus le miel parait contenir un facteur très actif sur la teneur en hémoglobine du sang. Pour les uns, il s'agit de substances minérales comme le fer, le cuivre et le manganèse; pour d'autres ce sont les composés phosphatés(très mal connus) qui seraient à l'origine de cette augmentation du taux d'hémoglobine. Le miel agirait aussi sur les affections laryngées. Une tradition antique, qui semble remonter à Hippocrate conseille les infusions de miel dans les toux rebelles et les infections pharyngo-laryngées. Les agents actifs résideraient dans la haute concentration en sucres, le pouvoir antibiotique du miel et les essences qu'il contient. Enfin ces travaux ont montré l'efficacité de composants du miel comme les essences qui auraient notamment un effet laxatif et favoriseraient la diurèse, les acides organiques, les enzymes (amylase...) qui pourraient peut-être intervenir en complément des enzymes digestives, l'arbutine qui s'hydrolyse dans le rein en hydroquinone, vecteur de l'effet antimicrobien ou encore l'inhibine qui inhiberait (en plus de la forte concentration en sucres) la croissance de certains micro-organismes. Enfin le miel peut également s'utiliser en applications externes sur des plaies ou des brûlures (assurant une bonne désinfection).

Avec l'aimable autorisation de Laurent Guinot